Baroque

Zad Moultaka - Concerto Soave & Mezwej - María Cristina Kiehr

Lamentazioni (Création)

Tissage subtil entre des lamentations vocales et instrumentales du Seicento italien pour la Semaine Sainte (G. Frescobaldi, G. Carissimi, G. F. Marcorelli) et des plaintes contemporaines, le concert étire ces fragments des Lamentations du Prophète Jérémie, intemporel symbole du désespoir. Ces Lamentazioni intègrent cependant l'ADN du compositeur libanais qui livre ici une oeuvre personnelle aussi sombre que lumineuse. En effet, en mêlant au genre liturgique baroque modes et instruments orientaux, Zad Moultaka poursuit ses recherches sur le langage musical et donne à entendre une création contemporaine toute en contrastes. Ici, traditions savantes et populaires méditerranéennes s'entrelacent pour se croiser au coeur d'une souffrance cathartique et irradiante. Une vision transcendante.

Zad Moultaka est compositeur en résidence à l'Arsenal de Metz, en partenariat avec l'Orchestre national de Lorraine, avec l'appui du dispositif de résidences de compositeurs associés dans les lieux pluridisciplinaires, mis en place par le ministère de la Culture et Communication / DGCA et la SACEM, pour les saisons 2016-2017 et 2017-2018.
 

Lamentazioni est une commande Cité musicale - Metz et Mezwej.
Coproduction Concerto Soave et Mezwej.


Photo : Catherine Peillon
bouton-reservation
Mardi 28 février 2017, 20h
Salle de l’Esplanade

Durée
1h05

Tarifs



25€ / 20€ / 10€* 
*- 26 ans, demandeurs d’emploi

Zad Moultaka : composition
Concerto Soave & Mezwej
María Cristina Kiehr : soprano
Matthias Spaeter : archiluth
Sylvie Moquet : viole de gambe
Henri Agnel : oud, rebek
Jean-Marc Aymes : clavecin, orgue et direction



Z. MOULTAKA :
Exercices de lumière (création 2017)
 
ANONYME :
De Lamentatione
(Sabbati Sancti lectio prima)
 
GIROLAMO FRESCOBALDI :
Jod
(Feriae V lectio terza)
 
ANONYME :
Incipit Oratio Jeremiae
(Sabbati Sancti lectio terza)
 
GIACOMO CARISSIMI :
Incipit Lamentatio
Jeremiae Prophetae
(Feriae V lectio prima)



+ Conférence
Mardi 28 février 2017, 18h
Salon Claude Lefebvre

Intervention du musicologue Anis Fariji, Université Paris viii, qui vient de passer sa thèse sur l’œuvre de Zad Moultaka « La tradition musicale au prisme critique de la contemporanéité. Exemple de la modernité musicale arabo-berbère à travers les cas des trois compositeurs : Ahmed Essyad, Zad Moultaka et Saed Haddad »
  Haut