Percussions / Famille

Percussions Claviers de Lyon

Vingt mille lieues sous les mers

Adapter Vingt mille lieues sous les mers en musique et en image, c'est résolument aller dans le même sens que Jules Verne qui, avant d'être absorbé par la rédaction de ces célèbres Voyages extraordinaires, était le créateur passionné de spectacles musicaux. Fidèle à l'oeuvre à la fois visionnaire et initiatique de l'artiste, ce spectacle illustré met en avant la fougue, la démesure et la poésie des aventures du savant Pierre Arronax, de son assistant Conseil, de l'harponneur Ned Land et de l'inénarrable capitaine Nemo tout en révélant son charme hypnotique. Un sentiment prégnant accentué par les sonorités oniriques des Percussions Claviers de Lyon qui allient marimbas, vibraphones et xylophones pour faire battre le coeur du célèbre Nautilus tout comme celui du spectateur ayant conservé une précieuse âme d'enfant, entre délicieuse terreur et constant émerveillement.

Coproduction : Théâtre de la Renaissance - Oullins Lyon Métropole
Le spectacle a reçu le soutien du FCM, de l'Adami, de la Spedidam et de la Sacem, de la Nouvelle Imprimerie Delta, des Ateliers Guedj et du Crédit Mutuel Sud-Est.
Avec le soutien du Club d'Entreprises des Percussions Claviers de Lyon.
Les Percussions Claviers de Lyon sont subventionnés et conventionnés par le ministère de la Culture - Drac Auvergne Rhône-Alpes, la Région Auvergne Rhône-Alpes et la Ville de Lyon. Ils reçoivent pour leurs projets le soutien de la Spedidam, de la Sacem.

Photo : Louise Kelh
Vendredi 6 janvier 2017, 19h
Grande Salle

Durée
1h25

Tarifs
15 / 10* / 6** €
*- 26 ans, demandeurs d’emploi
**- 12 ans

À partir de 9 ans

Emmanuelle Prager :
adaptation, mise en scène
Gérard Lecointe :
transcription, direction musicale
Étienne Guiol : illustrations
Guillaume Ponroy : scénographie
Stéphane Fraissines : lumières
Jérôme Rio : son
Quentin Gibelin : costumes
Arthur Sotto : assistant illustrations
Arnaud Perrat : régie générale et vidéo


Claude Debussy,
Paul Dukas,
Albert Roussel,
Camille Saint-Saëns

 
  Haut