Symphonique

Orchestre national de Lorraine

Nuits d’Orient

Grand voyageur, Saint-Saëns cultivait un exotisme musical, parfois très « pointu » comme dans l'Andante du Concerto pour piano dit « égyptien » qu'il avait écrit à Louqsor en 1895. Citation d'un « chant du Nil », sonorités de gamelan, mélismes arabo-andalous s'y mêlent en un étonnant échantillon de « World-Music » au temps de la Belle Époque. Ce qui n'épuise d'ailleurs pas l'attrait de cette oeuvre au brio pianistique impressionnant, mais toujours heureuse, comme baignée de la lumière de ces « pays chauds » tant appréciés du compositeur. Purement légendaire, en revanche, apparait l'Orient dans la Shéhérazade de Rimski-Korsakov (1889). Coloriste incomparable, Rimski s'y était révélé, à l'image de l'héroïne des Mille et une Nuits qu'il évoquait, un merveilleux conteur d'histoires, dont jamais par la suite l'art symphonique ne retrouvera le secret.

Concert en prélude au Festival Passages.

Photo : Alix Laveau
bouton-reservation
Vendredi 10 février 2017, 20h
Grande Salle

Durée
1h10 avec entracte

Tarifs
30€ / 28€ (Orch.)
24€ / 22€ (Balcon)
20€ (Paradis)
4€*
*- 26 ans, demandeurs d’emploi

David Reiland : Direction
Abdel Rahman El Bacha : Piano
Denis Clavier : Violon solo


Camille Saint-Saëns :
Concerto pour piano n°5 « Égyptien » 

Nikolaï Rimski-Korsakov :
Shéhérazade
  Haut