Piano

Alexandre Kantorow

Récital de piano

Quand le piano se fait tzigane, cela donne, par exemple, en l'honneur du grand passeur romantique de cette musique, la Rhapsodie hongroise n°11 de Liszt, toute bruissante de sonorités de cymbalum. Cela donne aussi, plus rarement la Rhapsodie op. 1 de Bartók, un monstre pianistique d'une invraisemblable difficulté que le maître hongrois, alors à l'orée de sa carrière, emprunta au modèle lisztien.

On voit que le très précoce (et déjà très remarqué) Alexandre Kantorow aime les défis… Ce qu'il démontrera encore avec le bien nommé Allegro Barbaro, et la fougueuse et juvénile Sonate n°2 de Brahms. Finalement, on retrouve beaucoup de « folies de jeunesse » dans ce programme, adoucies par l'admirable poésie légendaire de la Première Rhapsodie du même Brahms.

Alexandre Kantorow est lauréat de la fondation Safran.

© Jean-Baptiste Millot
bouton-reservation
Vendredi 25 mai 2018, 20h
Salle de l'Esplanade

Durée
1h15

Tarifs
15/8* €
* - 26 ans, demandeurs d'emploi

BartÓk
Allegro Barbaro
Rhapsodie op. 1
pour piano seul


Brahms
Sonate n°2
Rhapsodie n°1


Liszt
Rhapsodie hongroise n°11
  Haut