Danse

Alain Platel - Les ballets C de la B

Nicht Schlafen (ex. Mahler Projekt)

Alain Platel, chorégraphe et metteur en scène belge, a souvent mêlé dans ses créations différentes formes d'arts : danse, bien entendu, mais aussi musique, théâtre ou cirque. De la même manière, la compagnie qu'il a créée en 1984, les ballets C de la B (pour « les ballets contemporains de la Belgique »), ne répond à aucun code formaté : plusieurs chorégraphes y confrontent leurs points de vue, les danseurs – parfois amateurs – participent au processus de création, des artistes de tous horizons apportent leurs sensibilités et visions.
Pour cette nouvelle création, le style « maison », éclectique, anarchique, populaire et engagé, est évidemment de mise. Ainsi, Mahler Projekt ne s'inspire pas uniquement de l'oeuvre musicale du compositeur (charnière entre le romantisme et la période moderne), mais aussi de sa biographie tumultueuse, de son lieu de résidence (l'Autriche et par extension l'Europe), de l'époque à laquelle il a vécu (à cheval entre le XIXe et le XXe siècle) ainsi que… des traditions polyphoniques et notamment congolaises ! Un mélange des genres inédit qui ne manquera pas de susciter émotion et réflexion.



En partenariat avec le NEST.

Production : les ballets C de la B.
Coproduction : Ruhrtriennale, La Bâtie-Festival de Genève, TorinoDanza, Biennale de Lyon, Opéra de Lille, Kampnagel Hamburg, MC93 Bobigny Paris, Holland Festival, Ludwigsburger Schlossfestspiele, NTGent, Brisbane Festival.
Distribution : Frans Brood Productions.
Avec l'appui de la Ville de Gand, de la Province de la Flandre-Orientale, des autorités flamandes.
bouton-reservation
Samedi 1er avril 2017, 20h
Grande Salle

Durée
1h45 environ

Tarifs
30€ / 26€ / 10* €
*- 26 ans, demandeurs d’emploi

Initialement nommée Mahler Projekt, la création porte maintenant le nom de Nicht Schlafen

Alain Platel : mise en scène
Steven Prengels : composition et direction musicale
Bérenger Bodin, Boule Mpanya, Dario Rigaglia, David Le Borgne, Elie Tass, Ido Batash, Romain Guion, Russell Tshiebua, Samir M’Kirech : création et interprétation
Hildegard De Vuyst : dramaturgie
Quan Bui Ngoc : assistance artistique
Steve De Schepper : assistance à la mise en scène, responsable tournée
Berlinde De Bruyckere : scénographie
Carlo Bourguignon : création éclairage
Bartold Uyttersprot : création son
Dorine Demuynck : création costumes
Wim Van de Cappelle : régisseur plateau
Chris Van der Burght : photographie
Eline Vanfleteren, Valerie Desmet : direction de production


Entretien avec Alain Platel
à lire ici

+ Miroir club

Salon Claude Lefebvre - après le spectacle
Analyse participative d'après spectacle, animée par Youssef Ghali, critique et journaliste culturel.
 
Dans l’esprit des ciné-clubs à l’ancienne, il s’agira de prendre le temps — ensemble, en oblitérant totalement la notion de conférence — de réfléchir sur ce que nous apporte une œuvre en exprimant chacun notre ressenti et en se laissant pénétrer par celui des autres. De prendre le temps de confronter son regard à celui des autres, et de l’exposer à la contradiction pour mieux le questionner et peut être — qui sait ? — l'aiguiser. Parce que la pensée est toujours plus forte quand elle se construit dans le partage.
  Haut