J'ai de la chance

de et par LAURENCE MASLIAH
 

Spectacle donné au profit
de l'association caritative Coline en Ré
 
De 1939 à 1945, plus de 500 enfants et adolescents juifs ont été cachés et sauvés dans la maison de Moissac.
Dans une pièce intime et émouvante, Laurence Masliah, fille de l'une des protagonistes de cette formidable aventure humaine, explore la mémoire vacillante d'une grand-mère fictionnelle et nous fait revivre ce moment d'histoire que nous ne devons pas oublier, lorsque la barbarie régnait sur l'Europe.


Pendant  que  Natasha  construit  sous  nos  yeux  le  puzzle qui lui permettra de restituer
l'histoire de sa grand-mère Germaine, la mémoire de cette dernière se déconstruit jusqu'à la perte. Seule en scène, Natasha va par petites touches faire revivre Germaine par son langage et ses petites manies, au travers d'anecdotes diverses et de l'histoire particulière qu'elle a vécue pendant la guerre. Dans un souffle facétieux, Natasha pose sur le plateau une voix, une vie en tous sens, un vrac éblouissant, espiègle et poignant.

Avec « J'ai de la Chance », Laurence Masliah met en mots et sur scène sa soif de transmission intergénérationnelle et restituie de manière sensible des souvenirs universels.

Un théâtre dans tous ses éclats.



« On est sous le charme. Beaucoup d'humour, de tendresse, d'émotion dans ce moment de vrai théâtre ». Le Figaro - Armelle Héliot

« Une histoire merveilleuse, admirablement jouée par Laurence Masliah ». Coup de Coeur - Le Masque et la Plume - France Inter

« Infiniment sensible, moment boulversant, qui n'exclut pas une gaîté traversée de tendresse, discrète machine de guerre contre l'oubli des choses graves ».  Webthea - Gilles Costaz

« Un  petit bijou d'émotion et d'intelligence. Un portrait de femme comme on aime se le faire conter au theâtre ». Pariscope - Dimitri Denorme

« La pièce ne s'attarde pas sur les douleurs, elle les effleure, procède, comme le jeu, par petites touches légères et vives. Le portrait d'une femme, puzzle vivant et pudique, et à travers elle, de beaucoup d'autres. Le texte rend hommage à tous ces héros ordinaires et aux justes de Moissac et d'ailleurs ». Le Jdd.fr - Annie Chénieux
bouton-reservation
samedi 7 février 2015, 20h
Salle de l'Esplanade

Durée
1h10

Tarifs
Tarif normal : 20 €
Demandeurs d'emploi et - de 26 ans : 15 €

Placement libre

mise en scène de Patrick Haggiag

collaboration à l'écriture Marina Tomé - conseils dramaturgiques Mariette Navarro

Merci à Catherine Lewertowski pour son livre « Les enfants de Moissac 1939-1945 » (éditions Flamarion)
et à André Dussolier pour sa participation amicale
  Haut