Symphonique

Sublime populaire ?!

Orchestre national de Lorraine

C'est avec les écoles nationales de la fin du xixe que s'épanouit le genre nouveau de la « danse symphonique » où toutes les ressources « savantes » de l'orchestre romantique se mettent au service d'airs et de rythmes d'origine populaire. Les célèbres Danses Slaves de Dvořák en donnent un exemple des plus accomplis, notamment grâce à la faculté du grand compositeur tchèque d'inventer des thèmes mémorables qui semblent tout droit venus du folklore. Au xxe siècle, les Danses populaires roumaines de Bartók proposeront une facture plus simple, voire « primitive »… Et un parfum mélodique et harmonique spécialement épicé, qui a fait leur succès persistant.
D'origine arménienne, Khatchaturian parlait naturellement une langue musicale populaire qui se rehausse dans son superbe Concerto pour violon d'une « rudesse colorée » éloquente, personnelle, pleine de vie…

Concert parrainé par le Rotary Club de Metz-Lafayette dans le cadre de son action culturelle "Musiques au coeur" en faveur de l'enfance défavorisée de Metz et de Moselle.

© Nikolaj Lund
bouton-reservation
Vendredi 16 mars 2018, 20h
Grande Salle

Durée
1h10 + entracte

Tarifs
32/28/20/8* €
* - de 26 ans, demandeur d'emploi

Jacques Mercier : direction
Marc Bouchkov : violon


Béla Bartók
Danses populaires roumaines

Aram Khatchaturian
Concerto pour violon

Antonín Dvořák

Danses slaves, op.46


+ Les oreilles musicales
Le temps d'un dialogue entre un artiste et son public
Vendredi 16 mars, 19h
Entrée libre, Renseignements : 03 87 55 12 02

+ Concert en tournée
  Haut