Baroque

Stabat Mater

Vox Luminis
& L’Achéron

Les douze chanteurs de Vox Luminis sont accompagnés par l'orgue et les violes de gambe de L'Achéron pour Stabat Mater, programme dont les pièces célèbrent la mort comme la fin d'une vie achevée dans la plénitude de la foi, mais aussi la complexité des sentiments qu'elle suscite. Une vision lumineuse éclairera le Requiem de Johann Caspar Kerll : vraisemblablement composée lors de son séjour à Vienne à la fin du xviie siècle, au moment où la ville est marquée par une épidémie puis le siège par les Turcs en 1683, cette messe présente tous les mouvements habituels de la cérémonie funèbre. La paix et la joie dominent également Mit Fried und Freud de Dietrich Buxtehude, cantate majeure du compositeur allemand ; dans Klaglied, trémolos des cordes et mélodies plaintives se développant dans un ton triste et profond caractérisent cette oeuvre très personnelle réalisée à la mort de son père. Enfin, le Stabat Mater d'Agostino Steffani, élève de Kerll, conclut le concert sur une note plus sombre : évoquant l'expression douloureuse de la Vierge face à la souffrance du Christ, elle est l'un des joyaux de la musique sacrée italienne.

François Joubert-Caillet et L'Achéron sont en résidence à l'Arsenal / Cité musicale-Metz.
Concert présenté avec le soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles.


© David Samyn
bouton-reservation
Mardi 13 mars 2018, 20h
Grande Salle

Durée
1h30 + entracte

Tarifs
24/20/8* €
* - de 26 ans, demandeurs d’emploi

Heinrich Schütz
Die Sieben Worte Jesu
Christi am Kreuz, SWV 478


Johann Kaspar Kerll
Requiem

Dietrich Buxtehude
Mit Fried und Freud
Klaglied - BuxWV 76 1&2


Agostino Steffani
Stabat Mater
  Haut