Symphonique

Métamorphoses

Orchestre national de Lorraine
Jacques Mercier

Direction

Michal Partyka

Baryton

© DR

Dans un écrit à Schönberg, Webern s’exprime en ces
termes : « À chaque nouvelle œuvre que tu composes, ma vision du monde se métamorphose ». Et pour cause : on sait les bouleversements nés des opus du chef de la seconde école de Vienne et leur portée sur les compositions à naître... De métamorphoses aussi, il ne pouvait être question qu’au pluriel. Celle que nous dépeint un Richard Strauss au crépuscule de sa vie, conscient que le monde d’après guerre ne sera plus jamais le même. Celle qui se manifeste à travers l’écriture musicale d’un Schönberg, si tant est que l’harmonie ait pu rester la même dans un univers où elle faisait tellement défaut. Jusque dans les Lieder « militaires » d’un Mahler où le prisme du conflit demeure omniprésent, les œuvres au programme de ce soir illustrent un univers en mutation dont la musique se fait le vibrant écho.

Le Festival « Je t’aime… Ich auch nicht » est présenté par l’Arsenal – Metz en Scènes, la Ville de Metz et l’Orchestre national de Lorraine.

+ Introduction au concert par Corinne Schneider.
bouton-reservation
Samedi 15 novembre 2014, 20h
Grande Salle

Durée
1h40 + entracte

Tarifs



29€ / 25€ / 17€ / 10€*
*- 26 ans, demandeurs d’emploi,
bénéficiaires du RSA

GUSTAV MAHLER
Totenfeier Des Knaben
Wunderhorn
, extraits

ARNOLD SCHÖNBERG
Musique d’accompagnement
pour une scène de film

RICHARD STRAUSS
Métamorphoses

 
  Haut