Musique de chambre

Le Salon de musique

Pour fêter ses 10 ans, le Salon de musique revient sur trois siècles de trios avec des chefs-d'oeuvre incontournables de Mendelssohn et Ravel, et une nouvelle création de François Narboni, commande de l'ensemble.
 
Dans le Trio de Mendelssohn, le pianiste qui délaisse son rôle d'accompagnateur entre en véritable relation avec les cordes. Et dès les premières mesures de l'Allegro energico e con fuoco, il attaque nerveusement un premier thème en doubles croches qui sera ensuite repris aux cordes. Véritable apothéose à caractère orchestral, la coda viendra clore l'oeuvre sur un ton héroïque digne d'un grand maître de musique de chambre. On s'attendrait légitimement à ce que le Trio en la mineur de Ravel se range sans coup férir dans le camp de la modernité, or ce n'est qu'à moitié le cas. Si on y reconnait les influences de Saint-Saëns et de Fauré, le compositeur va néanmoins faire montre d'une inventivité rythmique et mélodique assez incroyable – utilisant notamment les réminiscences d'un chant basque – et d'une générosité dans ses sonorités qui font de ce trio un chef-d'oeuvre de la maturité.
 
Fort de tout cet héritage, François Narboni s'inscrit à son tour, avec sa nouvelle création, le Trio « Lydie », dans cette longue tradition de l'écriture pour piano, violon et violoncelle. Il y partage avec Mendelssohn et Ravel le goût de la « ligne claire ». Très pure de conception, cette oeuvre est en trois mouvements enchaînés, un triptyque dont le centre, en hommage à une amie « absente », est le coeur émotionnel.
 

© Liu Bin

bouton-reservation
Jeudi 3 mars 2016, 20h
Salle de l'Esplanade

Durée
1h15 + entracte

Tarifs



24€ / 19€ / 10€*
* –26 ans & demandeurs d’emploi

David Violi :
Piano
 
Dagmar Ondracek :
Violon
 
Philippe Baudry :
Violoncelle



FELIX MENDELSSOHN BARTHOLDY :
Trio n°2 op.66 en do mineur (1845)
 
FRANÇOIS NARBONI :
Trio « Lydie » (Création - commande du Salon de Musique 2015)
 
MAURICE RAVEL :
Trio avec piano en la mineur (1915)

 
  Haut