Symphonique | Festival « Je t’aime… Ich auch nicht »

La vie est belle

Orchestre national de Lorraine
Jacques Mercier, direction
Valérie Condoluci, soprano

Gustav Mahler puisa l'inspiration de sa Quatrième Symphonie dans des recueils de chansons populaires des XVIe et XVIIe siècles. La naïveté apparente de l'oeuvre, son format plutôt intimiste et l'apparition d'une soliste à la fin de l'ouvrage déroutèrent les auditeurs. La modernité de la partition n'apparut qu'au fil du temps. L'ouvrage demeure l'un des plus énigmatiques et des plus tendres du compositeur autrichien. Formé dans la Vienne d'avant 1914, celle de Mahler, Viktor Ullmann connut un destin tragique : il fut assassiné à Auschwitz. Composé en 1939, son Concerto pour piano ne fut créé qu'en 1992. Il révèle une expressivité violente et une écriture profondément originale.
 
Festival « Je t'aime… Ich auch nicht » présenté par l'Arsenal – Metz en Scènes, la Ville de Metz et l'Orchestre national de Lorraine.
Avec le soutien des Journées européennes de la Culture Juive.
 

© Bartosch Salmanski

bouton-reservation
Mardi 10 novembre 2015, 20h
Grande Salle

Tarifs




29€ / 25€ / 17€ / 10€*
*- 26 ans, demandeurs d’emploi


Nathalia Romanenko :
Piano
 
Marek Halter :
Présentation
 
— 

VIKTOR ULLMANN :
Concerto pour piano
 
GUSTAV MAHLER :
Symphonie n°4



 

  Haut