Symphonique

La 40e

Orchestre national de Lorraine
David Reiland, direction
Fanny Clamagirand, violon

Aux dires de ses contemporains, Beethoven fut un immense pianiste et un improvisateur hors-pair. On sait moins qu'il avait été, dans sa jeunesse, violoniste et altiste. Il composa son unique Concerto pour violon, à l'époque de la Quatrième Symphonie. Mais, il accumula tant de retard que lors de la création, le soliste Franz Clement déchiffra en grande partie la partition et improvisa sa propre cadence !
Dérouté par la longueur et la complexité de l'oeuvre, le public fit un accueil mitigé à ce qui est considéré désormais comme le plus prestigieux des concertos de violon.
Quelques années plus tôt, Mozart avait composé, lui aussi en grande hâte, un cycle de trois symphonies, ses dernières. La plus célèbre d'entre elles, la Quarantième, annonce déjà par son climat pathétique et sa violence tragique, l'apparition du romantisme.
 

© Laetitia Carrette

bouton-reservation
Vendredi 9 octobre 2015, 20h
Grande Salle

Tarifs
27€ / 25€ (Orch.)
21€ / 19€ (Balcon)
17€ (Paradis)
4€*
* –26 ans & demandeurs d’emploi

Wolfgang Amadeus Mozart :
Idoménée, Ouverture
 
Ludwig van Beethoven :
Concerto pour violon
 
Wolfgang Amadeus Mozart :
Symphonie n°40
  Haut