Symphonique

L’Âme polonaise

Orchestre national de Lorraine

Reconnu comme un des remarquables interprètes actuels de Chopin, le pianiste François Dumont aborde deux pages concertantes de la jeunesse varsovienne du grand musicien franco-polonais : une danse populaire pimpante et virtuose (Krakowiak), suivi d'un diptyque « accompagné d'orchestre » en son second volet. Un « nocturne » belcantiste (Andante spianato) y introduit une Grande Polonaise brillante, de style héroïco-mondain.
Relativement rare au concert, la 3e Symphonie en ré majeur de Tchaïkovski (1875) impressionne par ses vastes dimensions (elle comporte cinq mouvements), le foisonnement de ses idées, parfois les plus marquantes dans toute l'oeuvre du maître russe, à l'instar du très poétique Andante ou, surtout du second Scherzo à l'orchestration « aérienne » magistrale.
En dépit de son surnom (qui ne fait référence qu'au rythme de Polonaise du Finale) l'oeuvre n'apparait guère comme un hommage à la nation polonaise, à la différence du Voïévode, le sombre et dramatique poème symphonique « lisztien » que Tchaïkovski composa en 1891, à partir d'une ballade de Mickiewicz.

©Jean-Baptiste Millot
bouton-reservation
Vendredi 6 avril 2018, 20h
Grande Salle

Durée
1h25 + entracte

Tarifs
32/28/20/8* €
* - 26 ans, demandeur d’emploi

Joo-Hyun Kim : direction
François Dumont : pianiste


Piotr Ilitch Tchaïkovski
Le Voïevode, ballade

Frédéric Chopin
Krakowiak
Andante spianato

et Grande Polonaise brillante

Piotr Ilitch Tchaïkovski

Symphonie n°3 « Polonaise »


+ Les oreilles musicales
Le temps d’un dialogue entre un artiste et son public
19h
Entrée libre, Renseignements : 03 87 55 12 02
  Haut