Jean Jaurès, le monde sensible

Compagnie Inouïe
Thierry Balasse

Composition générale
Composition électroacoustique

« Un son nouveau, c’est la révélation d’une parcelle d’âme inconnue. »

Cette citation de Jean Jaurès résonne forcément dans l’univers de la Compagnie Inouïe et de son créateur, Thierry Balasse. Musicien improvisateur et compositeur, il revendique une approche poétique mêlée à un goût prononcé pour la rencontre entre texte et musique qu’il explore de nouveau dans cette pièce.

On retrouve sur scène le trio fondamental de la compagnie rejoint par Éric Lohrer à la guitare et par le comédien Benoît Marchand. Ce dernier « n’incarne » pas Jaurès, il porte son engagement politique, sa philosophie, sa poésie, comme un musicien des mots, comme un soliste porté par un quatuor électroacoustique. La musique « immersive » balade les oreilles des spectateurs du côté d’un expérimental très novateur, mais aussi vers une musique pop s’inspirant des années 70, vers les harmonies de Debussy ou encore vers une improvisation autour des Folies d’Espagne.

Jean Jaurès, le monde sensible s’apparente donc à un parcours musical intemporel, riche en timbres et en influences diverses, dans lequel le montage des textes de Jean Jaurès met en avant l’origine de son engagement humaniste, sa vision de l’être humain, de son rapport à la nature et au cosmos, sa vision du courage et son engagement politique.

Thierry Balasse a Carte Blanche cette année à l’Arsenal.

© Thierry Laroche
bouton-reservation
Jeudi 27 novembre 2014, 20h
Grande Salle

Durée
1h10

Tarifs



24€ / 19€ / 10€*
*- 26 ans, demandeurs d’emploi,
bénéficiaires du RSA

Placement libre



Thierry Balasse :

Électroacoustique,
ordinateur, synthétiseur
et guitare basse

Benoit Marchand :
Voix parlée et marche


Éric Groleau :
Percussions et batterie


Éric Lohrer :
Guitare électrique
et acoustique

Cécile Maisonhaute :
Piano, synthétiseur
et orgue


Corentin Schricke :
Scénographie et lumières

Benoit Meurant :
Régie son et régie générale

 
  Haut