Piano

Ivo Pogorelich

« C'est un génie ! » s'exclame la pianiste Martha Argerich lorsqu'elle entend Ivo Pogorelich en 1980. Le pianiste croate le prouve en interprétant les oeuvres de trois grands compositeurs de l'époque romantique : Franz Liszt, Robert Schumann et Johannes Brahms, confrontées à une pièce du précurseur de la modernité, Igor Stravinsky.

Dans Fantasia quasi sonata/Après une lecture de Dante, Pogorelich plonge l'auditeur au coeur de l'intrigue de la Divine Comédie, des lamentations aux Enfers, à l'illumination et la joie au Paradis. Avec Fantaisie en ut majeur, c'est le sentiment amoureux et le bonheur qu'il exalte. Il devient russe pour Petrouchka, faisant résonner le folklore de la Russie, ses chants et ses histoires populaires et faisant apparaître les personnages du ballet de Nijinsky. Enfin le pianiste fait rayonner toute l'immensité de son talent grâce à Paganini variations, l'une des pièces les plus complexes du répertoire.

Aussi fascinant que controversé, Ivo Pogorelich est un artiste mythique, à part. Assister à l'un de ses récitals, ressentir physiquement la puissance expressive de ses interprétations, c'est vivre une expérience hors du temps, hors cadres. Un moment unique.


© Anthony Allard
bouton-reservation
Mardi 17 mars 2015, 20h
Grande Salle

Durée
1h35 + entracte

Tarifs


 

34€ / 29€ / 17€ / 10€*
*- 26 ans, demandeurs d’emploi,
bénéficiaires du RSA


Franz Liszt
Fantasia quasi sonata /
Après une lecture
de Dante

 
Robert Schumann
Fantaisie en ut majeur, op.17
 
Igor Stravinsky
Petrouchka
 
Johannes Brahms
Paganini variations,op.35

 
  Haut