Conte musical

Galimatias

Le Piano Ambulant

Le Piano Ambulant s'est donné pour rôle de donner accès à la musique classique au plus grand nombre en retranscrivant l'univers d'un compositeur par différents moyens ; cinéma, théâtre, ombres chinoises… Ainsi Debussy a pu croiser l'art vidéo et Mozart les pas de Godard.
Après Wagner la saison dernière, la compagnie s'attaque à Chostakovitch en proposant une libre adaptation des ballets Le boulon, L'âge d'or et Le clair ruisseau.

L'intrigue se déroule au coeur d'une usine où cinq musiciens-travailleurs produisent de la musique à la chaîne, sous la surveillance d'un contremaître autoritaire et imprévisible.
L'univers burlesque, les musiques qui passent du galop de cirque à la noirceur du Chostakovitch des symphonies, une scénographie inspirée par le constructivisme des années 20… Tout concoure à l'invention d'une narration qui  fait revivre l'absurde des régimes autoritaires et l'émotion de ceux, qui envers et contre tout, recherchent un brin de liberté et d'amour.

Musique et théâtre sont subtilement entrelacés à tel point qu'on ne distingue plus si c'est de la musique que naît le théâtre ou bien l'inverse.

© Helena Pichon
bouton-reservation
Mardi 7 octobre 2014, 10h00 ; 14h00
Arsenal - Salle de l’Esplanade

Durée
1h

Tarifs
6€
Classes : à partir du CE1

Claire Tuche :
Mise en scène 

Pierre-Yves Boutand :
Scénographie

Charlie Adamopoulos :
Lumière

Céline Pigeot :
Costumes

François Salès :
Vidéos

Transcription, écriture,
interprétation :
Le Piano Ambulant
  Haut