Baroque

Bal(l)ades baroques et traversières

Jean-Pierre Pinet, flûte traversière baroque

De part et d'autre du Rhin, du temps des Bach et des Telemann, des Couperin et des Rameau, à l'époque où Sans Souci était à l'Allemagne ce que Versailles était à la France, la flûte fut, à l'égal du violon, un « soprano » instrumental de premier plan. Ainsi se mit-on à écrire pour cet instrument de multiples suites et sonates, avec accompagnement le plus souvent, mais quelquefois aussi des pièces solistes, dans lesquelles les figures rhétoriques se révèlent non pas seulement à la faveur du développement mélodique mais s'étagent souvent sur plusieurs lignes d'écriture. C'est que la mélodie est toujours ici l'émanation d'une structure harmonique qui lui préexiste, comme dans la fameuse Partita pour flûte seule BWV 1013 de Johann Sebastian Bach ou dans la non moins célèbre sonate pour flûte sans basse Wtq 132 de son fils Emanuel…
 
Programme donné à l'occasion de la sortie d'un disque consacré à des pièces baroques pour flûte seule (Parnassie Editions).
 

© Bin Liu

bouton-reservation
Mardi 17 novembre 2015, 20h
Saint-Pierre-aux-Nonnains

Durée
1h environ, sans entracte

Tarifs



19€ / 15€ / 10€*
*- 26 ans, demandeurs d’emploi

Placement libre

J.S. BACH :
Partita BWV 1013
 
J.J. QUANTZ :
Sarabande ornée
 
C.P.E. BACH :
Sonate Wtq 132
 
Anonyme :
Suite en mi mineur, inédite
  Haut