Animal.es

On les considère comme sources d'inspiration et d'influence, symboles ou métaphores… mais les animaux ont-ils le droit d'être juste des animaux, s'interroge Antonia Baehr. Depuis plusieurs années, la question animale, qui demeurait marginale, a pris de l'ampleur et n'est plus réduite, comme le souligne Jean-Christophe Bailly, à un écart sentimental. Des expositions, de nombreux romans et essais sont consacrés à ces « bêtes » qui partagent avec nous le monde. 
Dans l'imaginaire contemporain, l'animal n'est plus ce qu'il était dans l'imaginaire classique. Il a cessé d'être objet de frayeur, de convoitise, de sacrifice, de culte, d'admiration, de rivalité, de collaboration dans le travail ou d'hostilité dans la guerre des espèces. Désormais, c'est la victime ou le compagnon familial.
 
Le regard porté sur les animaux n'en a pas moins été transformé au cours du dernier demi-siècle. On sait désormais qu'ils sont capables de ressentir souffrance et émotion mais qu'ils peuvent aussi faire preuve d'altruisme ou de courage, des valeurs longtemps réservées à l'espèce humaine. Ethologues, psychologues et philosophes sont aujourd'hui nombreux à tenter de faire oeuvre de réparation auprès de ces êtres dominés par l'homme tout au long de l'histoire de l'occident. 
Sous la pression de ces intellectuels, sous celle aussi des militants de la cause animale, le politique s'est vu contraint de réagir. Depuis janvier 2015, l'Assemblée Nationale a fait passer les animaux du statut de « biens meubles » à celui « d'êtres vivants doués de sensibilité ».
 
Avec la complicité de la philosophe et éthologue, Vinciane Despret, une des meilleurs spécialistes de ces questions, nous vous proposons conférences, spectacles – avec et sans animaux – et films pour « faire oeuvre avec ces animaux ».
 
— Michèle Paradon, Déléguée artistique de l'Arsenal
 
 
Un festival conçu par le 49 Nord 6 Est-Frac Lorraine, l'Arsenal-Metz en Scènes, le Centre Pompidou-Metz, le Forum IRTS de Lorraine et le Muséum-Aquarium de Nancy, en partenariat avec les Bibliothèques et médiathèques de Metz, la Galerie Octave Cowbell, le Goethe-Institut Nancy, Les Yeux de l'Ouïe Est, Les Trinitaires-Metz en Scènes, Let's Dyke!, la Ludothèque de l'Amphithéâtre-Sablon, le Musée de la Cour d'Or-Metz Métropole, The Bloggers Cinema Club et l'Université de Lorraine et avec la collaboration de l'Orchestre national de Lorraine.
Vendredi 22 & Dimanche 24 janvier 2016
En partenariat avec The Bloggers Cinema Club.


Jusqu'au dimanche 24 janvier 2016
Vitrine épôde
Vitrine interactive, musicale et ornithologique en hommage à Olivier Messiaen

Jean-Christophe Roelens
Enregistrements réalisés à la Maison de l’Orchestre en avril 2014 par des musiciens de l’Orchestre national de Lorraine
(Denis Clavier : violon super-soliste
Serge This : alto solo
Philippe Baudry : violoncelle solo)


Entrée libre
Petit Hall 

+
Quelques pièces de la collection des animaux naturalisés du Musée de la Cour d’Or.

— 
Entrée libre
Grand Hall

 
  Haut