tauberbach

les ballets C de la B 

-

Alain Platel

"J'ai envie de montrer le chaos dans la tête des gens. C'est mon plaidoyer humaniste, surtout pas un spectacle à message." - Alain Platel


Une schizophrène vivant dans une décharge, des danseurs qui jouent les acteurs, des sourds chantant du Bach… autant de portraits dressés par Alain Platel dans sa dernière création, tauberbach. Le fondateur des ballets C de la B a l'habitude de jeter à la figure du spectateur les vies de personnages décalés, désorientés, écartés de la société, dans ce qu'il appelle une « danse batarde », métissage de mouvement, de théâtre et de musique : « Face à la souffrance, à la violence, je crois que nous avons besoin de beauté, de consolation aujourd'hui ». Une fois encore, sa pièce prend aux tripes. Avec la comédienne Elsie de Brauw, Alain Platel offre des instants troublants et sublimes, reflets d'une vie imparfaite mais à laquelle on croit et qui nous rend plus fort.

Production Münchner Kammerspiele / les ballets C de la B, en étroite collaboration avec NTGent. Coproduction NTGent / Théâtre National de Chaillot / Opéra de Lille / KVS, Bruxelles / Torinodanza (Italie) / La Bâtie-Festival de Genève. Avec le soutien de la ville de Gand, de la province de la Flandre-Orientale et des Autorités flamandes.

© Cyrille Guir
 
bouton-reservation
Vendredi 5 décembre 2014, 20h
Grande Salle

Durée
1 h15

Tarifs



29€ / 25€ / 10€*
*- 26 ans, demandeurs d’emploi,
bénéficiaires du RSA

Conception, mise en scène
et création décor :
A. Platel

Interprétation et création :
B. Bodin, E. Tass,
E. de Brauw, L. Estaras,
R. Runa, R. McCormack
  Haut